( 19 octobre, 2016 )

Discrétion

À la croisée de nos regards,
Je laisse brûler la mèche de la passion
Pour ne pas fumer le lit de tes rêveries.
Je continue la route avec l’éclat de tes yeux
Coincé dans mon enveloppe rétinienne
Comme si j’ai arraché d’un coup d’œil,
Ton arcade sourcilière.

Je ne suis pas maladroit
Si je ne te parle pas d’amour ;
Ne me traite pas d’aveugle
Si je ne te dis pas que l’ourlet de ta jupe a frôlé ma passion
Dans le va et vient de tes cuissots.

Avec  force, j’enchaine mes mots
Et je me couvre d’une voilure d’un lâché
Pour éviter toute altercation avec la dance de ta vie.
L’amour est si vagabond,
J’ai peur de parler en son nom,
J’emprisonne les mots
Pour ne pas fissurer
Le réservoir tympanique du temps.

Toli

Pas de commentaires à “ Discrétion ” »

Fil RSS des commentaires de cet article. | Trackback

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

|