( 13 août, 2016 )

Huis clos

Un huis clos
La parole est trop libre
Il faut un peu d’intimiter
Pour le complot
Le regard de  » l’autre peuple » est infectieux
Il faut un huis clos
Pour faire le prix de l’opinion

Dans l’antichambre
Des heures creuses
Tatouant l’avenir de la cité
Il n’y a que la sale fumée des torchons
Brulant
Qui se distribue à  « l’autre peuple »

Dans le tohu-bohu sanguinaire
L’air vagabond s’explose
Et fait jaillir l’odeur cadavrique d’outre-porte
Derrière les rideaux
Et les fenêtres
L’escroquerie n’a pas besoin de masque
Pour le carnaval des gourmands destructeurs

Au nom de l’exploitation populaire
Il faut prendre un huis clos

Toli

Pas de commentaires à “ Huis clos ” »

Fil RSS des commentaires de cet article. | Trackback

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

|