( 13 août, 2016 )

À une amante qui dort

Je laisse la page de ma vie

Toute blanche,

Ecris moi ton nom…

Ecris moi l’amour …
Ecris tout ce que tu veux
Fais des ratures
Avec des taches bleuâtres
Pour la marquer avec rage
Protège la contre les eaux de tes yeux
Pour ne pas l’étrangler
Avec des tâches d’huiles
De ton histoire
Dessine  tes cicatrices
Sur la page blanchie de ma vie

Ecris moi ton nom …
Avec ta bouche baveuse …
Sur mon ventre d’homme
De vie fissurée, fêlée
Pour tatouer ton statut de liberté
Au creux de mes côtes
Quand le vent volera mon dernier haillon
Je macherai nu
Pour montrer ton nom dans mes os
être toujours un homme libre
Sera mon principal refrain.

Pas de commentaires à “ À une amante qui dort ” »

Fil RSS des commentaires de cet article. | Trackback

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

|