( 22 octobre, 2013 )

Lettre de Jacques Stéphen Alexis à François Duvalier

Jacques Stéphen Alexis et des camarades chinois (Photo de G. Bloncourt, 1961)

Pétion Ville, le 2 juin 1960

À son Excellence
Monsieur le Docteur François Duvalier
Président de la République
Palais national

Monsieur le Président,

Dans quelques pays civilisé qu’il me plairait de vivre, je crois pouvoir dire que je serais accueilli à bras ouverts; ce n’est un secret pour personne. Mais mes morts dorment dans cette terre; ce sol est rouge du sang de générations d’hommes qui portent mon nom; je descends par deux fois, en lignée directe, de l’homme qui fonda cette patrie, aussi j’ai décidé de vivre ici et peut-être d’y mourir. Sur ma promotion de vingt-deux médecins, dix-neuf vivent en terre étrangère. Moi, je reste, en dépit des offres qui m’ont été et me sont faites. Dans bien des pays bien plus agréables que celui-ci, dans bien des pays où je serais plus estimé et honoré que je ne le suis en Haïti, il me serait fait un pont d’or, si je consentais à y résider. Je reste néanmoins.

Ce n’est certainement pas par vaine forfanterie que je commence ma lettre ainsi, Monsieur le Président, mais je tiens à savoir si je suis ou non indésirable dans mon pays. Je n’ai jamais, Dieu merci, prêté attention aux petits inconvénients de la vie en Haïti, certaines filatures trop ostensibles, maintes tracasseries, si ce n’ets les dérisoires avanies qui sont le fait des nouveaux messieurs de tous les pays sous-développés. Il est néanmoins naturel que je veuille être fixé sur l’essentiel.

Bref, Monsieur le Président, je viens au fait. Le 31 mai, soit avant-hier soir, au vu et au su de tout le monde, je déménageais de mon domicile de la ruelle Rivière, à Bourdon, pour aller m’installer à Pétion Ville. Quelle ne fut pas ma stupéfaction d’apprendre que le lendemain de mon départ, soit hier soir, mon ex-domicile avait été cerné par des policiers qui me réclamaient, à l’émoi du quartier. Je ne sache pas avoir des démêlés avec votre Police et de toutes façons, j’en ai tranquillement attendu les mandataires à mon nouveau domicile. Je  les attends encore après avoir d’ailleurs vaqué en ville à mes occupations ordinaires, toute la matinée de ce jourd’hui 2 juin.

Si les faits se révélaient exacts, je suis assez au courant des classiques méthodes policières pour savoir que cela s’appelle une manoeuvre d’intimidation. En effet, j’habite à Pétion Ville, à proximité du domicile de Monsieur le Préfet Chauvet. On sait donc vraisemblablement où me trouver, si besoin réel en était. Aussi si cette manoeuvre d’intimidation, j’ai coutume d’appeler un chat un chat, n’était que le fait de la Police subalterne, il n’est pas inutile que vous soyez informé de certains de ces procédés. Il est enseigné à l’Université Svorolovak dans les cours de technique anti-policière, que quand les Polices des pays bourgeois sont surchargées ou inquiètes, elles frappent au hasard, alors qu’en période ordinaire, elles choisissent les objectifs de leurs coups. Peut-être dans cette affaire ce principe classique s’applique-t-il, mais Police inquiète ou non, débordée ou non, je dois chercher à comprendre l’objectif réel de cette manoeuvre d’intimidation.

Je me suis d’abord demandé si l’on ne visait pas à me faire quitter le pays en créant autour de moi une atmosphère d’insécurité. Je ne me suis pas arrêté à cette interprétation, car peut-être sait-on que je ne suis pas jusqu’ici accessible à ce sentiment qui s’appelle la peur, ayant sans sourciller plusieurs fois regardé la mort en face. Je n’ai pas non plus retenu l’hypothèse que le mobile de la manoeuvre policière en question est de me porter à me mettre à couvert. J’ai en effet également appris dans quelles conditions prendre le maquis est une entreprise rentable pour celui qui le décide ou pour ceux qui le portent à le faire. Il ne restait plus à retenir comme explication que l’intimidation projetée visait à m’amener moi-même à restreindre ma liberté de mouvement. Dans ce cas encore, ce serait mal me connaître.

Tout le monde sait que pour qu’une plante produise à son plein rendement, il lui faut les sèves de son terroir natif. Un romancier qui respecte son art ne peut être un homme de nulle part, une véritable création ne peut non plus se concevoir en cabinet, mais en plongeant dans les tréfonds de la vie de son peuple. L’écrivain authentique ne peut se passer du contact journalier des gens aux mains dures — les seuls qui valent d’ailleurs la peine qu’on se donne — c’est de cet univers que procède le grand oeuvre, univers sordide peut-être mais tant lumineux et tellement humain que lui seul permet de transcender les humanités ordinaires. Cette connaissance intime des pulsations de la vie quotidienne de notre peuple ne peut s’acquérir sans la plongée directe dans les couches profondes des masses. C’est là la leçon première de la vie et de l’oeuvre de Frédéric Marcelin, de Hibbert, de Lhérisson ou de Roumain. Chez eux, les gens simples avaient accès à toute heure comme des amis, de même que ces vrais mainteneurs de l’haïtianité étaient chez eux dans les moindres locatis des quartiers de la plèbe. Mes nombreux amis de par le vaste monde ont beau s’inquiéter des conditions de travail qui me sont faites en Haïti, je ne peux renoncer à ce terroir.

Également, en tant que médecin de la douleur, je ne peux pas renoncer à la clientèle populaire, celle des faubourgs et des campagnes, la seule payante au fait, dans ce pays qu’abandonnent presque tous nos bons spécialistes. Enfin, en tant qu’homme et en tant que citoyen, il m’est indispensable de sentir la marche inexorable de la terrible maladie, cette mort lente, qui chaque jour conduit notre peuple au cimetière des nations comme les pachydermes blessés à la nécropole des éléphants. Je connais mon devoir envers la jeunesse de mon pays et envers notre peuple travailleur. Là non plus, je n’abdiquerai pas. Goering disait une fois quand on cite devant lui le mot culture, il tire son revolver; nous savons où cela a conduit l’Allemagne et l’exode mémorable de la masse des hommes de culture du pays des Niebelungen. Mais nous sommes dans la deuxième moitiée du XXème siècle qui sera quoiqu’on fasse le siècle du peuple roi. Je ne peux m’empêcher de rappeler cette parole fameuse du grand patriote qui s’appelle le Sultan Sidi Mohamed Ben Youssef, parole qui illumine les combats libérateurs de ce siècle des nationalités malheureuses. «Nous sommes les enfants de l’avenir!» disait-il de retour de son exil en relevant son pitoyable ennemi, le Pacha de Marrakech effondré à ses pieds. Je crois avoir prouvé que je suis un enfant de l’avenir.

La limitation de mes mouvements, de mes travaux, de mes occupations, de mes démarches ou de mes relations en ville ou à la campagne n’est pas pour moi une perspective acceptable. Je tenais à le dire. C’est ce qui vaut encore cette lettre. J’en ai pris mon parti, car la Police, si elle veut, peut bien se rendre compte que la politique des candidats ne m’intéresse pas. La désolante et pitoyable vie politicienne qui maintient ce pays dans l’arriération et le conduit à la faillite depuis cent cinquante ans n’est pas mon fait. J’en ai le plus profond dégoût, ainsi que je l’écrivains, il y a déjà près de trois ans.

D’aventure, si comme en décembre dernier la douane refuse de me livrer un colis — un appareil de projection d’art que m’envoyait l’Union des Écrivains Chinois et qu’un des nouveaux messieurs a probablement accaparé pour son usage personnel –, j’en sourirai. Si je remarque le visage trop reconnaissable d’un ange gardien veillant à ma porte, j’en sourirai encore. Si un de ces nouveaux messieurs herte ma voiture et que je doive l’en remercier, j’en sourirai derechef. Toutefois, Monsieur le Président, je tiens à savoir si oui ou non on me refuse le droit de vivre dans mon pays, comme je l’entends. Je suis sûr qu’après cette lettre, j’aurai le moyen de m’en faire une idée. Dans ce cas, je prendrai beaucoup mieux les décisions qui s’imposent à moi à la fois en tant que créateur que médecin, qu’homme et que citoyen.

Veuillez agréer, Monsieur le Président, l’expression de  mes salutations patriotiques et de mes sentiments distingués.

Jacques Stéphen Alexis

http://www.stanleypean.com/?page_id=2563

23 Commentaires à “ Lettre de Jacques Stéphen Alexis à François Duvalier ” »

  1. Lucille dit :

    Hi would you mind letting me know which web host you’re
    working with? I’ve loaded your blog in 3 different internet browsers
    and I must say this blog loads a lot quicker then most. Can you recommend a good
    internet hosting provider at a honest price? Kudos, I appreciate it!

    my webpage :: minecraft free download 2018

  2. Chet dit :

    Nice post. I learn something totally new and challenging on websites I stumbleupon every day.
    It will always be exciting to read content from
    other authors and practice something from other websites.

    Here is my web page – minecraft

  3. Vida dit :

    Hola! I’ve been following your website for some time now and finally got the courage to
    go ahead and give you a shout out from Houston Tx! Just wanted to tell
    you keep up the good job!

    Feel free to surf to my web blog: minecraft

  4. Daniela dit :

    Wow! This blog looks just like my old one!
    It’s on a totally different topic but it has pretty much
    the same page layout and design. Outstanding choice of colors!

    Feel free to surf to my web page … minecraft

  5. Collette dit :

    Excellent beat ! I would like to apprentice whilst you amend your web site, how can i subscribe for a weblog
    website? The account aided me a acceptable deal. I have
    been tiny bit familiar of this your broadcast offered vibrant transparent idea

    Here is my blog; minecraft

  6. Numbers dit :

    If some one desires expert view about blogging and site-building then i recommend him/her to pay a quick visit this webpage, Keep up the nice work.

    My homepage :: minecraft

  7. Clint dit :

    It is not my first time to pay a visit this site, i am
    visiting this site dailly and obtain fastidious data from here daily.

    Here is my page – minecraft

  8. Nida dit :

    Amazing! Its in fact remarkable paragraph, I have
    got much clear idea about from this paragraph.

    Here is my blog post: minecraft

  9. Gino dit :

    Great article.

    Have a look at my weblog – minecraft

  10. Nidia dit :

    Hello my loved one! I wish to say that this post is amazing, nice written and come with
    approximately all vital infos. I would like to peer extra posts like this .

    my blog … minecraft

  11. Danuta dit :

    For most up-to-date news you have to pay a quick visit internet and on internet I found this site as
    a best web page for hottest updates.

    Here is my blog post :: minecraft

  12. Melisa dit :

    I don’t know if it’s just me or if perhaps everyone else encountering problems with your website.
    It appears as if some of the text in your posts
    are running off the screen. Can somebody else please provide
    feedback and let me know if this is happening to
    them too? This might be a issue with my web browser because I’ve had this happen previously.
    Cheers

    Here is my site – minecraft

  13. Cleo dit :

    Does your blog have a contact page? I’m having trouble
    locating it but, I’d like to shoot you an e-mail.
    I’ve got some ideas for your blog you might be interested in hearing.
    Either way, great blog and I look forward to seeing it improve
    over time.

    Take a look at my site; minecraft

  14. Gerardo dit :

    hey there and thank you for your information – I have definitely picked up something new from right here.
    I did however expertise a few technical issues using this site, as I experienced to reload
    the web site lots of times previous to I could get it to load correctly.
    I had been wondering if your web host is
    OK? Not that I’m complaining, but sluggish loading instances times will often affect your placement in google and can damage your high-quality score if ads and marketing with Adwords.
    Anyway I am adding this RSS to my e-mail and can look out for much
    more of your respective fascinating content. Make sure you update this again soon.

    my page – minecraft

  15. Isiah dit :

    Oh my goodness! Impressive article dude! Thank you so much, However
    I am experiencing difficulties with your RSS. I don’t know the reason why I can’t subscribe to it.
    Is there anybody else having identical RSS problems? Anybody who knows
    the solution will you kindly respond? Thanks!!

    Here is my page … minecraft

  16. preppers magazines dit :

    great post, very informative. I wonder why the other experts of this sector do not notice this. You must continue your writing. I’m sure, you have a huge readers’ base already!

    https://thepandemic.wordpress.com/

  17. freie energie bauplan dit :

    Those are yours alright! . We at least need to get these people stealing images to start blogging! They probably just did a image search and grabbed them. They look good though!

    https://premium-members.magnet-motor4u.de

  18. guest houses in Maun dit :

    Greetings from Ohio! I’m bored to death at work so I decided to browse your website on my iphone during lunch break. I enjoy the knowledge you present here and can’t wait to take a look when I get home. I’m surprised at how quick your blog loaded on my phone .. I’m not even using WIFI, just 3G .. Anyways, wonderful site!

    http://botswanatourism.net/accommodation-bnb-guest-houses-botswana.php

  19. Hotels in Botswana dit :

    There is noticeably a bundle to learn about this. I assume you made certain nice points in features also.

    http://botswanatourism.net/accommodation-hotels-botswana.php

  20. http://ordertshirtspsj.firesci.com/simple-answers-on-major-criteria-of-how-to-patent-a-product-idea dit :

    Hi there, i read your blog occasionally and i own a similar one and i was just wondering if you get a lot of spam feedback? If so how do you stop it, any plugin or anything you can recommend? I get so much lately it’s driving me insane so any assistance is very much appreciated.

    http://ordertshirtspsj.firesci.com/simple-answers-on-major-criteria-of-how-to-patent-a-product-idea

  21. inventhelp review dit :

    Very interesting details you have noted, appreciate it for posting.

    https://penzu.com/p/b650fb0a

  22. motivational speaker dit :

    Definitely believe that which you stated. Your favorite reason seemed to be on the web the simplest thing to be aware of. I say to you, I certainly get irked while people consider worries that they just don’t know about. You managed to hit the nail upon the top and also defined out the whole thing without having side-effects , people can take a signal. Will probably be back to get more. Thanks

    http://emiliorickner.soup.io/post/648919558/Is-It-Possible-To-Start-A-Business

  23. zvodretiluret dit :

    Thank you for another great post. Where else could anyone get that type of info in such a perfect way of writing? I’ve a presentation next week, and I am on the look for such info.

    http://www.zvodretiluret.com/

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

|