( 4 juin, 2013 )

PROLOGUE

PROLOGUE dans poesie verdinoplage

VERDINO   TOLI 


Prologue

 

De mes vers,

Je laisse mes deux mains étalées sur les pages

Pour câliner vos regards

Je vous laisse des roses

Et mes chagrins épineux.

 

Dans les échancrures de mes mots,

Vous glanerez du miel

Et des tessons de fiel.

 

Je vous trace mon parcours de descendant de captifs

Portant la liberté sur le nez

Et la résistance dans la main droite

Chaque mot est un boulet

Lancé contre la servilité

 

A l’envers

De mes vers,

Cachent du chagrin, du plaisir,

Des pleurs

Et le son du lambi des subalternes.

Pas de commentaires à “ PROLOGUE ” »

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

|